Nouveau Conseil d’Administration de NAAIS

Nouveau Conseil d’Administration de NAAIS

Les adhérent-e-s de l’association se sont retrouvé-e-s en AG le 7 juin dernier pour échanger sur les activités et les projets de NAAIS et sur la situation des auteurs-rices.

Le nouveau conseil d’administration élu pour 2019 est composé d’auteurs-rices résidant dans les 3 ex-régions du territoire de la Nouvelle-Aquitaine, et pratiquant la fiction, le documentaire et l’animation :

Bérengère Cerezales, co-présidente (autrice, réalisatrice à Bordeaux),
Basile Charpentier, co-président (auteur, réalisateur à Poitiers),
Philippe Kastelnik, co-président (auteur, réalisateur à Bordeaux),
Emma Le Bail Deconchat, co-présidente (autrice, réalisatrice à Limoges),
Odile Mendez-Bonito, co-présidente (autrice, réalisatrice et productrice à Poitiers),
Benoit Perraud, co-président (auteur, réalisateur et producteur à Poitiers),
Jérôme Polidor, co-président (auteur, réalisateur à Poitiers).

En 2018, plus de 93 professionnel-le-s ont adhéré à l’association.
Cette année, deux groupes de travail rassemblant près de 50 auteurs-rices ont été engagés pour questionner les pratiques et valoriser la place des auteurs-rices dans la création sonore et l’éducation à l’image.
Trois rencontres professionnelles ont été réalisées pour aborder les relations entre la/le réalisateur-rice et le/la monteur-se et les dispositifs de soutien à la création pour les auteurs-rices.
Une journée de formation éducation à l’image a été mis en place pour aborder la question de la médiation dans les ateliers d’éducation à l’image.
Un partenariat avec Cinéréseaux nous a permis de réaliser le  festival “Lignes d’erres” et de présenter près de 25 films et réalisateurs-rices venu-e-s de la Nouvelle-Aquitaine ou entretenant un lien particulier avec le territoire.
Enfin, Naais s’est rendu dans les rencontres professionnelles du Fipa, Film en Bretagne, Sunny Side, etc… et a participé activement aux réunions de la Boucle documentaire (18 structures d’auteurs-rices nationales et régionales) pour participer aux conférences, informer ses adhérent-e-s, défendre la place des auteurs-rices dans les échanges avec les institutions, favoriser les liens avec l’ensemble des structures nationales et effectuer sa veille politique.

HAUT