Emmanuel Plasseraud

Emmanuel Plasseraud s’est installé en 2017 à Bordeaux, où il donne des cours de cinéma, en tant que Maître de Conférence à l’Université Bordeaux Montaigne. Depuis son arrivée dans cette université, en 2014, il s’est attelé à la réalisation de films avec ses étudiants de licence 3, ce qui a donné lieu à deux long-métrages, Colloques (2015) et Préjugés contre les ombres (2016), qui ont participé à quelques festivals à l’étranger.

Auparavant, l’activité de réalisation d’Emmanuel Plasseraud se déroulait à Paris, ou avec des sociétés de production parisiennes. Elle l’avait amené à réaliser des documentaires autoproduits et diffusés en festivals, ou produits pour la télévision (France 2, TV5, Toute l’Histoire, LCP), ainsi que des court-métrages.

Il y a encore plus longtemps, dans les années 1980, c’est en super-8 qu’Emmanuel Plasseraud a découvert le cinéma. Depuis lors, à chaque film, il retrouve le même plaisir et la même envie de tourner. Pour lui, chaque tournage est une fête, et chaque montage l’occasion de réorganiser le monde pour essayer de mieux le comprendre.

FILMOGRAPHIE >>>

Fictions (sélection)

PRÉJUGÉS CONTRE LES OMBRES  1h34, 2016Prejuges contre les ombres - copie

Une jeune fille russe rentre chez elle après un an passé à Bordeaux, mais se sent comme une étrangère dans un monde qui lui était pourtant familier.

Prod : Les Films des Fusains ; festival Les soirées du cinéma russe (Bordeaux) – prix spécial -, Figueira FilmArt (Portugal) – meilleure actrice, meilleur montage -, Portobello (Londres), Feodosiya International film festival (Russie), European Film Festival (Moscou).

COLLOQUES  1h17, 2015 Colloques

Un universitaire qui se rend à un colloque à Bordeaux rencontre une jeune femme, avec qui il passe une soirée au cours de laquelle se révèlent leurs vraies personnalités.

Prod : Filmbxproduction ; festival Ferfilm (Kosovo), EKOIFF (Nigeria)

L’ÎLE DES BIENHEUREUX, 17 min, 2009

Un adolescent rend visite à son grand-père, qui l’amène avec lui dans un bar à entraîneuses, à la recherche d’un amour passé.

Prod : Al Dente films ; Festival Entrevues (Belfort)

LA FEMME DE ROGER GABESQUE, 46 min, 2008 La femme de Roger Gabesque

Un couple s’installe dans un atelier d’artistes à Montmartre, où s’est déroulée une tragique histoire d’amour passionnelle entre un peintre et sa femme un siècle plus tôt.

Prod : Al Dente films ; Festivals Flipside (Plymouth), Portobello (Londres), Slow Film (Eger), Les Héraut du cinéma (Cap d’Agde), Busho (Budapest), Independent Days (Karlsruhe)

Documentaires (sélection)

ELEGIA ITALIANA (LAST TAPE), 13 min, 2014  Elegia italiana

Un voyage en Italie, occasion d’une élégie baroque sur la présence de la mort au sein de la vie.

Prod : Les Films des Fusains

MONTAIGNE EN TRANSSIBÉRIEN, 1 h 18 min, 2013Montaigne en transsiberien

Un voyage de Paris au Japon, en trains et en ferrys, avec comme compagnon de route les « Essais » de Montaigne.

Prod : Les Films des Fusains ; Festival de documentario d’Abruzzo (Pescara) – prix Gabrielle Lucantonio, Parnu Int. Documentary and anthropological film festival (Parnu), Camerimage (Bydgoszcz) ; Portobello (Londres), Irpen Film Festival – Prix du meilleur film (Golden Film) et du meilleur documentaire

BIN MUTOH, LE PEINTRE ET LES CENT POÈTES, 49 min, 2011Bin Mutoh

Portrait d’un peintre japonais, qui vit à Paris, et de son œuvre monumentale, cent tableaux illustrant le « jeu des cent poètes ».

Prod : Les Films des Fusains ; Festivals Culture Unplugged (internet), Portobello (Londres), Int. film festival of fine-arts (Szölnök)

HAUT