Denis Cointe

Plasticien, réalisateur, metteur en scène

Denis Cointe vit à Bordeaux. Il développe un travail qui s’étend des arts visuels au spectacle vivant et dont les réalisations prennent la forme de vidéos/installations et de performances. Depuis quelques années il s’engage vers l’essai documentaire et les formes sonores.
Il a fondé en 2009 la compagnie TRANSLATION qui a présenté les performances Die Dichte (2011) et Délivrance (2016) autour de textes inédits de Marie NDiaye.
A travers des dispositifs resserrés, Denis Cointe construit un travail d’évocation autour de la trace, de la mémoire et de l’absence.

FILMOGRAPHIE >>>

OUZOUM

Essai documentaire, en cours, FranceOuzoum
Depuis une fenêtre je filme la vallée isolée, d’apparence immuable, Ouzoum. Des voix et des visages surgissent. Ils hantent ce bout de terre. Le paysage se fissure et se creuse. Adossé à cette montagne, j’éprouve le sentiment de la perte. Je dialogue avec les morts, je filme ceux qui sont toujours là.

Production : l’atelier documentaire

Y PENSER SANS CESSE

Essai documentaire, 30 min, France-Allemagne, 2011Y penser sans cesse
Un visage se dessine sur la vitre d’un transport en commun berlinois tandis que la voix douce d’une femme répond à
la question posée par son enfant : « qui es-tu ? ». Des fantômes surgissent et nous accompagnent dans cette ville étendue.

Production : le G.R.E.C.

RÉALISATION RADIOPHONIQUE

Panique cellulaire, documentaire radiophonique, 47 min, France, 2015
Co-réalisatrice : Laure Carrier
Production : Translation en partenariat avec la RTBF / Par Ouï-dire
Lie mineure, essai radiophonique, 50 min, France, 2014
Co-réalisatrice : Laure Carrier
Production : D’Ou Bienes – Oun Bas ? – Translation
Coproduction: Maison de la Vallée de Luz. Projet soutenu par la Région Midi-Pyrénées, le Conseil général des Hautes-Pyrénées.
Unablässig daran denken, fiction radiophonique, 50 min, Allemagne, 2012
Production : Deutschlandradio Kultur, Berlin

HAUT